EQUATEUR – Cuenca, la ville – 16/09/2009

Bizarre bizarre d’être dans une si grande ville après quelques jours passés sur la route. Le contraste est saisissant entre les sociétés traditionnelles amérindiennes des campagnes et le centre historique métissé de Cuenca. Les coiffures, les vêtements, les comportements, tout est porteur de modernité. Quelques marchandes de rue rappellent néanmoins l’existence de la société extérieur.

Dans la rue, les groupes de collégiens se promènent dans leurs uniformes. Tous les 200m un café internet. Magasins high-tech, cafés branchés, fast-food locaux viennent se mélanger aux restaurants classiques et aux petites épiceries.

Un boulangerie »Paris-brest » un nom évocateur pour un cycliste. J’y fais quelques emplettes de petites douceurs. Tout ceci dans une architecture coloniale colorée. Une ville qui n´a pas (encore) sacrifiée sa beauté historique au tourisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s