EQUATEUR – La revolucion ciudadana es en marcha

Lors de ma première visite en Avril 2005 dans le pays, la situation était un peu chaude. J’avais pu voir de loin quelques manifestations et, dans les villes, la police faisait acte de présence. Durant mon séjour, le président Gutiérrez fut d’ailleurs destitué et remplacé par son vice-président.

Depuis ce temps de l’eau a coulé sous les ponts et Rafael Correa a été élu à la présidence. Il m’est difficile de véritablement jugé des différences/améliorations… ma connaissance de l’Equateur pré-Correa reste bien limitée. Après une petite semaine sur la route, il y a cependant une chose qui saute aux yeux. Un peu partout des chantiers de travaux publics sont engagés : remplacement de ponts, constructions d’écoles, nouvelles routes, amélioration de la route panaméricaine ou adduction d’eau potable. Chaque petite portion de travaux est réalisée avec un minimum de machines devenant ainsi un vecteur considérable d’emploi.

Pour accompagner ces efforts, le gouvernement ne lésine pas sur la communication. Les panneaux rattachant ces travaux à la révolution citoyenne fleurissent sur le bord de la route. Et de fait, d’un point de vu purement égoïste, je n’ai pas à me plaindre des conditions de route. Bien souvent le goudron est neuf et beau. Quand une portion est moins bonne, un chantier est en cours pour l’améliorer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s