CANADA – Chemin du Roy

« J’ai descendu au mois d’août dernier en chaise en quatre jours et demi de Montréal à Québec »

Témoignage du grand voyer Lanouiller de Boisclerc, 1735

« J’ai monté au mois de mai dernier en bicycle à pédales en trois jours et demi de Québec à Montréal »

Témoignage du voyageur Sophos de Poisson, 2009

2 comments

  1. Visiblement tu aimes plutôt la saison froide, pourquoi n’as-tu pas piqué plutôt plus au sud direction le mexique?
    Sinon ça a l’air dépaysant.
    Combien de kilos portes tu en moyenne sur ton vélo?
    Pourra-t-on se présenter partout où tu es passé en s’annonçant comme ami de Romain P. et ainsi se voir offrir le gîte ? 🙂

    Bon voyage

  2. Salut Cédric H,

    Concernant l’Amérique du Nord, j’avais d’abord dans la tête de traverser d’Est en Ouest dans le Sud des US. Finalement en arrivant à la Nouvelle Orléans, j’ai changé d’avis. Je voyais que je n’arriverais pas à tout faire sans précipitation en trois mois. J’avais donc plusieurs choix :
    – passer au Mexique pour quelques jours et revenir aux US pour bien faire l’Ouest
    – passer définitivement au Mexique
    – monter au Canada pour revenir plus tard dans l’Est
    La situation étant tendue à la frontière mexicaine depuis quelques mois, je ne me voyais pas tenter le diable à passer plusieurs fois la frontière. Une seule fois me paraissait suffisant… et j’avais envie de vois l’Ouest des US et j’avais envie de voir le Canada (le Canada est dans un certain sens la continuité logique de la Sibérie)… donc je suis monté au Nord.
    Je ne recherchais pas vraiment le froid et je pensais qu’en montant j’allais suivre l’avancée du printemps. Le hic est que je ne suis pas chanceux en ce moment et que le printemps a du retard… je me tape donc encore des journées froides… J’espérais plutôt avoir des journées tourant entre 13 et 18°C. Heureusement, la situation devrait s’arranger dans les jours à venir.
    Et ne t’inquiètes pas, le Canada n’est qu’un petit détour pour aller dans l’Ouest des US et l’Ouest n’est qu’un passage pour aller au Sud. Chaque chose en son temps et le paradigme du voyage en vélo suppose aussi d’accepter tous les climats qui peuvent te tomber dessus. Quelques fois en ronchonant, d’autres fois avec plaisir : hier pour ce qui fut (j’espère) ma dernière journée de neige je me suis retrouvé au milieu de mon premier blizzard. Et tu me croiras si tu le veux, mais j’en ai ris comme un enfant.
    Pour ce qui est de se présenter comme mon ami, tu peux essayer, mais je refuse les plaintes si tu te fais renvoyer à coup de pieds des endroits où j’aurais laissé un mauvaix souvenir 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s