USA – Et toujours siffle le train

Le hasard m’a cependant conduit sur la route 40 (à défaut de la 66), l’ancienne route nationale. La route qui en un temps lointain conduisait les colons vers tout d’abord les territoires frontaliers du mid-west puis vers le far-west. Et à mon grand bonheur ses constructeurs ne s’embêtaient de considérations géométriques. Pas besoin de zigzaguer pour aller vers le Nord-Est.

Suivant cette route je traversais vielles villes et grandes fermes accompagné par mon vieux copain le train. Ces petites villes d’Illinois ou d’Indiana ne sont pas (encore) des villes fantômes mais qu’il est triste parfois de les traverser. Témoins d’une période humaine révolue les magasins des rues principales arborent des petites pancartes « Closed » dans leurs vitrines irrémédiablement vides. Lorsque le vent souffle, le grincement de quelques vieilles enseignes vient se mélanger aux claquements des drapeaux arborant la bannière étoilée.

Les habitants sont toujours là. Certains transforment leurs jardins en des sortes de musées d’objets plus jamais utilisés : quelques outils agricoles, un ou deux bancs, des vieux vélos, des bricoles glanées chez quelques marchants d’antiquité. Le tout souvent agrémenté d’éléments patriotiques.

Dans certaines villes au milieu d’un terrain devenu vague, une ancienne école de briques rouges s’est endormie pour un long sommeil. La vie qui l’animait n’est plus qu’un lointain souvenir. Le terrain de baseball attenant est grignoté peu à peu par la végétation. Les vitres aux fenêtres ont été remplacées par des défenses de bois ou de briques. Les élèves sont partis rejoindre le magnifique groupe scolaire flambant neuf au siège du comté.

Et toujours siffle le train. Les longs convois de marchandise viennent parfois perturber le calme de la ville. Ils réveillent les oiseaux et le cycliste en lançant de longs et strident sifflements pour se protéger de tout accident.

1 comment

  1. Romain, wanted to see if you are OK, the people at the church where really happy that you stayed at our church (Yorktown Indiana), We where surprised with the picture we saw on your site. By the way how do I or can I change French to English on you web site. I know that it has gotten colder so I hope you get inside somewhere.
    With God speed Bob Owens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s