USA – L’impossible réalité d’une imitation de ce qui n’existe pas

J’essaye de surveiller un minimum mon régime alimentaire pour éviter toute défaillance. Je ne tiens bien sûr pas un compte des calories ingurgitées; ni ne vérifie que j’obtiens bien mon ratio quotidien de vitamines B2. Cependant je diversifie mon alimentation journalière pour plus ou moins donner à mon organisme tout ce qui lui est nécessaire.

Un laitage le matin (pas tous les jours mais 4 à 5 fois par semaine) et des tranches de fromage me permettent de m’alimenter en calcium. En fait de fromage, il s’agit bien sûr de cheddar. Pas de camembert ou de bleu à disposition.

Et puis alors que je me réapprovisionnais dans un petit magasin sur ma route, je tombai sur une maigre vitrine de produits frais. Côté fromage, un seul choix. Le prix était correct, je l’achetais.

Le lendemain midi je m’occupais un peu durant ma pause déjeuner en lisant les informations nutritionnelles de mon nouveau fromage. BOUM ! Un monde s’écroula autour de moi. Tous mes repères disparurent. Un cheddar sans calcium ! Je retournai mon paquet côté recto : imitation de fromage pasteurisé.

Quelques industriels ont réussi à pousser le vice jusqu’à imiter quelque chose sans goût…

2 comments

  1. Salut,

    déjà que c’est difficile de vivre sans fromage, si en plus c’est un ersatz, c’est pire!

    Il te reste les compléments alimentaires…

    Tu comptes éviter le Texas ? Fais gaffe, ya Chuck Norris qui veut en devenir le gouverneur !

    Salut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s