FRANCE – Les faux villages normands

Ils étaient présents sur ma carte, ces Rouxeville et consort. Et pourtant, ils se dérobaient sous mes roues. Moi qui cherchais désespérément a boire une bière. Nul troquet ou me désaltérer. J’allais de point en point, et rien. Ou si peu. Je trouvais des panneaux d’entrée, je trouvais des panneaux de sortie et entre les deux, semblant se côtoyer sans se voir, une église et une mairie. Une commune oui, une paroisse oui. Mais de village, que nenni.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s